L'assurance automobile

Écrit par Datin. Publié dans Assurance automobile

assur. chevaux voitures

L'assurance de votre automobile :

Là, je touche à un sujet tabou ; en effet, pour beaucoup d'entre  vous, la voiture, c'est sacré ! Et bien justement, puisque c'est sacré, il faut qu'elle soit bien assurée, à la fois pour les dommages qu'elle peut occasionner à des tiers (c'est la responsabilité civile), mais aussi pour les dommages qu'elle peut subir (dommages accidentels, vol, incendie, bris des glaces etc.).

L'assurance automobile est un risque complexe qui met en jeu un nombre important de paramètres c'est donc autant de risques d'erreurs qui peuvent vous occasionner des mauvaises surprises en cas de sinistre grave.

Là encore, je vous en conjure, ne jouez pas avec le feu car les risques sont pour vous très importants et pourraient mettre votre patrimoine personnel en danger pour le restant de votre vie.

Même si vous êtes joueur dans la vie, ne jouez pas avec l'assurance automobile car vous ne savez pas du tout ce que vous pourriez perdre...

Les déclarations que vous devez faire sans « mentir » :

Une petite définition pour commencer : qu'est-ce qu'un véhicule terrestre à moteur ?

C'est un engin motorisé, automoteur, à l'aide duquel une personne peut se déplacer.

Par conséquent, sont concernés :

  • bien sûr, les automobiles,
  • les deux roues ou trois roues à moteur,
  • mais aussi les jouets d'enfants à moteur dont la vitesse est supérieure à 5 ou 6 kms/heure,
  • ainsi que  les tracteurs-tondeuses à gazon même s'ils ne circulent pas sur la voie publique,
  • et même les gros motoculteurs auxquels on attèle une remorque et qui consituent un véhicule terrestre à moteur puisque le conducteur s'installe dans la remorque ou sur sa flèche

J'vous dis point combien y'en a dans nos campagnes qui sont pas assurés et qu'ils'savent pas !

En effet, la loi du 5 juillet 1985 a considérablement étendu la responsabilité des propriétaires de véhicules terrestres à moteur et la notion de circulation sur la voie publique est tombée en désuétude du fait de l'évolution de la jurisprudence.

Je sais bien que 95 % des propriétaires de tracteurs-tondeuses ne sont pas assurés et ce qu'ils ne savent pas c'est que non seulement ils ne sont pas assurés à raison des dommages causés à des tiers, mais en plus, leur engin est également exclu de la garantie des biens contenus dans leur habitation c'est à dire qu'en cas de sinistre quelconque (vol ou incendie), ledit engin ne serait pas remboursé (sauf quelques rares exceptions dans certains contrats).

Alors gare aux motos d'enfants à moteur thermique et si vous voulez continuer à tondre votre gazon en toute tranquillité, pensez à assurer votre tracteur-tondeuse s'il ne l'est pas, même si celui qui vous l'a vendu vous a dit le contraire, car s'il connaît la mécanique, lui, il ne connaît pas le Code des Assurances...!

Ceci dit, certains « bons » contrats multirisque habitation garantissent ces engins dans la couverture de base (sans nécessité de souscrire une option ad hoc)

Les paramètres de tarification d'un contrat d'assurance automobile :

Les contrats d'assurance automobile sont tarifés en fonction de 5 groupes de critères. Ces critères résultent de l'observation des données statistiques sur les accidents des années précédentes et ne sont pas fixés arbitrairement par les assureurs comme bon nombre d'entre vous le croient couramment.

Les cinq groupes de critères utilisés sont les suivants :

  • le véhicule
  • la zone de circulation ou de garage habituel
  • l'usage qui est fait du véhicule
  • le conducteur habituel du véhicule
  • les antécédents d'assurance du conducteur habituel

1. Le véhicule

Il n'y a en principe pas de difficulté particulière dans la déclaration du type et du modèle du véhicule puisque "Lassureur" vous demande en général de lui communiquer la carte grise sur laquelle tous les renseignements sont indiqués. Par contre, il faut déclarer à "Lassureur" tout ce qui n'apparaît pas sur cette carte grise, à savoir :

  • les options du constructeur (peinture spéciale, sièges cuir, etc.) qui, dans certains cas, sont à déclarer ;
  • les accessoires hors catalogue que vous avez rajoutés (jantes spéciales, phares additionnels, chaîne audio, etc.)
  • les kits qui augmentent les performances du véhicule

2. La zone de circulation ou de garage

Les tarifs d'assurance étant établis en fonction des risques inhérents à la circulation des véhicules, il est évident qu'un assuré qui habite en pleine cambrousse à 50 Kms d'une petite ville aura moins de risques d'accident que celui qui habite Paris ou une autre grande ville. Il y a parmi vous des petits malins qui le savent et qui donnent comme adresse celle de leur Papy qui habite au plus profond de la Lozère (c'est beau la Lozère !) et qui ainsi font des économies sur leurs cotisations d'assurance = Danger grave !

D'autres qui se croient encore plus malins se font domicilier dans leur bicoque qu'ils nomment "résidence secondaire" au fin fond des Ardennes. Danger grave !

Soyez certain que "Lassureur" il est plus malin que vous et s'il n'a pas les moyens de vérifier vos déclarations au moment de l'établissement d'un contrat, il le fera sûrement lorsque vous déclarerez un accident grave, et croyez-moi, il dispose de tous les moyens pour prouver que vous avez menti, les assureurs ont même créé il y a plus de 20 ans une Agence d'enquête pour débusquer les menteurs (ALFA).

Le résultat, c'est qu'en cas de sinistre, "Lassureur" dira que vous avez fait une fausse déclaration intentionnelle et il ne paiera pas le sinistre (ni vos dommages, ni ceux que vous aurez occasionnés à des tiers). Alors imaginez un instant que l'accident dont vous êtes responsable va coûter plusieurs millions d’euros, c'est vous qui devrez payer...Tout...!

Ne jouez pas avec le feu car vous allez vous brûler à coup sûr...

3. L'usage que vous faites du véhicule

Là encore, si vous êtes agriculteur et que vous passez le plus clair de votre temps dans vos champs sur votre tracteur, vous ne risquez guère de provoquer un accident sur la route.

De même, le bureaucrate qui passe sa journée à griffonner et à faire des cocottes en papier n'est pas sur la route, idem pour l'ouvrier qui est à l'atelier. Par contre, si vous êtes représentant en confitures (comme dans la chanson), vous passez le plus clair de votre temps sur la route et comme vous êtes toujours pressé, vous êtes plus dangereux que les autres.

C'est donc ce que "Lassureur" appelle l'usage du véhicule et qui est déterminant dans le tarif qui vous est appliqué. Là encore, si vous ne déclarez pas l'usage exact, vous risquez de gros ennuis... Et surtout, n'oubliez pas d'informer "Lassureur Conseil" si un jour vous changez de profession et aussi d'usage du véhicule.

4. Le conducteur

Ce qui importe dans un contrat d'assurance, c'est le conducteur habituel du véhicule. C'est donc la personne qui se sert le plus souvent du véhicule qui doit être déclarée comme conducteur habituel lors de l'établissement du contrat d'assurance.Là encore, on trouve des foules de petits malins qui croient "rouler" "Lassureur".

En effet, tout le monde sait par exemple que les jeunes conducteurs occasionnent beaucoup plus d'accidents que leurs aînés et conséquemment, ils doivent payer des cotisations d'assurance plus élevées que les autres (qu'ils se rassurent, si les assureurs appliquaient à la lettre le coût du risque des jeunes conducteurs, ces derniers paieraient dix fois plus cher).

Donc, disais-je présentement tout de suite, les jeunes qui ne veulent pas payer le tarif qui leur est applicable mettent la carte grise et l'assurance de leur véhicule au nom de leur Père, quand ce n'est pas au nom du Tonton Christobal qui habite au Paraguay...

C'est une véritable bombe à retardement
sous le siège de leur voiture

Mais ils ne le savent pas et en cas de sinistre, c'est la fin des haricots pour eux... et certains vont travailler toute leur vie pour rembourser les dégâts qu'ils ont faits et que "Lassureur" n'a pas voulu payer, à juste titre d'ailleurs. Foi d'Assurman, ne jouez pas à ce jeu là et surtout dites le autour de vous car ce n'est pas un jeu, c'est un suicide financier en puissance 10.

Et surtout ne croyez pas non plus certains assureurs qui vous font prendre ce risque en vous affirmant que vous ne risquez rien, c'est faux, ils le savent bien mais c'est vous qui prenez les risques sans le savoir.

J'espère que vous me croyez au moins,
sinon j'arrête de vous donner des conseils !

Donc, pour résumer, il faut bien déclarer le conducteur habituel du véhicule et si un de vos enfants se sert occasionnellement du véhicule, informez-en "Lassureur Conseil", il vous dira ce qu'il convient de faire (soit le déclarer au contrat comme conducteur occasionnel moyennant paiement d'une prime supplémentaire, soit ne pas le déclarer et payer une franchise, s'il occasionne un accident dans lequel il serait responsable).

5. Les antécédents

Il s'agit en fait de ce que vous avez fait avant de vous assurer chez votre nouvel assureur, c'est à dire:

  • depuis combien de temps vous êtes assuré ;
  • combien d'accidents vous avez déclarés (les responsables, les non responsables, les bris de glaces, les vols ou tentatives de vol, les incendies, etc.)
  • les suspensions ou annulation de permis dont vous avez fait l’objet.
  • si un précédent assureur a résilié un de vos contrats
  • etc.

Il ne faut surtout rien oublier, même pas le feu rouge arrière que vous avez cassé à votre petite voisine (pas à elle, à sa voiture !) il y a 3 ans et qui n'a coûté que 30 balles... Si vous oubliez quoi que ce soit, cela peut constituer une fausse déclaration et vlan, "Lassureur" vous prendra encore la main dans le sac... Là encore les assureurs disposent de moyens puissants (des gros ordinateurs) et d'un fichier redoutable pour débusquer les menteurs, et ils ne s'en privent pas (ils l'appellent l'AGIRA)

Pour qu'un contrat d'assurance soit valable et ne donne pas lieu à contestation de la part de "Lassureur" en cas de sinistre, il est donc indispensable que vos déclarations qui ont servi à établir le contrat soient rigoureusement exactes.

Brèfle ! Si vous m'avez bien compris, après m'avoir lu, vous ne ferez plus de fausses déclarations, et comme cela, tout le monde sera content : vous parce que vous serez bien assuré, "Lassureur" parce qu'il n'aura plus à dire que vous êtes menteur, et moi parce que je n'aurai pas écrit ces pages pour rien...

Pour vous aider à demander des tarifs d'assurance
auprès de plusieurs assureurs et de gagner du temps,
j'ai concocté pour vous un imprimé "espécial"
à remettre aux assureurs que vous consulterez.
Vous le trouverez dans "la Boutique" sous la référence
S-AUTO-N1 Demande de devis auto